Pourquoi Pierre rejoint CELA

Publié le par celaregionnazairienne

Pierre--2-.jpgPourquoi ai-je « adhéré » à CELA ? Voilà une question qu’elle est bonne, est-ce mon parcours, est-ce la manière dont il s’est déroulé

À 21 ans on est plein de certitudes à 65 on est plus très sûr d’en avoir. Pour moi c’est  un progrès, ça évite les affirmations péremptoires qui closent les  débats. Ça évite de dire« explique-toi politiquement »  à des gens qui voudraient dire quelque chose. Ce tue l’amour est le fossoyeur de  l’expression de  « l’anonyme » et, corollaire, renforce celle de ceux qu’on appelle des leaders. De cette époque et de la suite j’ai gardé une aversion prononcée pour les chefs et surtout pour les « petits ». Mais pour être « complet » ayant été moi-même dans mon parcours professionnel « un chef » j’ai toujours navigué dans l’ambiguïté  entre  démocratie participative et  démocratie pondérée. Et comme président d’association je n’ai pas été un démocrate avéré. 

De 23 à 27 ans l’Algérie je tiens à préciser ni comme bidasse (trop tard) ni comme coopérant (pas de besoin au dire de la France)… j’ai enseigné dans la plus grande liberté, j’ai rencontré la précarité, l’eau rationnée, la pauvreté  en comparaison avec l’opulence de l’Europe, la tracasserie administrative. C’est à cette époque (1970) que j’ai fait mon premier ramadan par respect pour mes élèves qui avaient le ventre vide pendant les cours (je continue à le faire  par respect pour ma compagne) j’ai rencontré la dignité, l’attention à l’autre, je n’ai pas rencontré l’indifférence… et une formidable mémoire des gens ….bref l’Algérie si je commence … 

Entre 1974 et 1981 reprises des études de droit, petit boulots et intérêt prononcé pour l’immigration via l’ASTI  de Nantes. De cette période  j’ai appris que ceux qui étaient « mes-copains-de-68 » ne l’était plus…. j’étais devenu différent, je ne buvais plus, je ne mangeais pas de porc (ça perdure actuellement), ma compagne n’étais pas une intellectuelle (dixit un c….). Ayant écarté les c… (Ce n’est pas très démocratique mais ça soulage), nous avons vécus une période d’échanges intenses dans les quartiers. Les « gens » avaient une tendance forcenée à partager ce qu’ils connaissaient, la bouffe, les fêtes, leur musique, leur chants  …bref on partageait nos cultures on allait vers l’autre on l’écoutait et réciproquement….. De bizarre cette volonté de partage est devenue suspecte. Tout n’était pas rose sauf à partir de 1981…..l’hégémonie a tué la spontanéité.

De juillet 81 à octobre 2008 collectivités territoriales : les Sables d’Olonne (tourisme, aménagement et….finances) puis Angoulême (finances, systèmes d’information et…….corruption), enfin Saint Nazaire 22 ans (finances et prospectives, systèmes d’information, marchés publics, le juridique et ….le projet en provenance du haut) Création de la CARENE en 2001 avec un vieux complice, pas forcément avec un enthousiasme forcené des élus du « peuple ». En parallèle, des engagements associatifs en appui

1) de ma compagne (soutien scolaire à Nantes), 

2) pour dire que les finances c’est un monde formidable si on y adjoint la prospective et les évaluations des politiques publiques)….ça permet de voir la finance à travers le monde et non l’inverse

3) pour filer un coup de main à la création d’outils de formation. 

Depuis octobre 2008 en retraite avec la volonté d’être en retrait, plus aucun mandat (volontairement) mais pas forcément absent.

 Libertaire (par ma mère) et abondanciste (par mon père), j’ai été  dans l’air du temps compagnon de route du PS (1977) puis encarté(1981) puis en vacances après Rennes (1989) de nouveau encarté en 2006 (adhérent de nouvelle gauche avec Pierre Larrouturou comme président et moi comme anonyme) jusqu’au congrès de Reims (2008) mon objectif était de soutenir Ségolène…et puis EE avant les européennes. Syndiqué pendant 42 ans…mais ça c’est normal.

Il était normal que je finisse à  C.E.L.A. Comprenne qui pourra

 

Et maintenant ……..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Silvestro 11/11/2013 09:22

J'ai connu Pierre lors de ces missions à Tahiti.
J'aimerais avoir son adresse (mail et surtout postale pour lui envoyer quelque chose)
Merci pour la réponse