Pourquoi Antony Barillé rejoint CELA?

Publié le par celaregionnazairienne

Antony Barillé

Né le 15 mars 1983 à St Nazaire

Entrepreneur social et solidaire

 

Parcours citoyen et professionnel

 

1994/1995 = Membre du conseil des enfants sur le quartier de Kerlédé

2000/2002 = Bénévole à la SPA du Clion Sur Mer

2002/2004 = Participation à la mise en place d'un réseau d'accueil des étudiants étrangers à l'université de Nantes

2005 = Mission « Dimensionnement d'un réseau d'eau potable » à Douala (Cameroun)

2007 = Mission « Gestion citoyenne des déchets » à Ziguinchor (Sénégal)

2008 = Engagement et soutien au Modem aux Municipales 2008

2008/2009 = Mission « Compostage et Phytoépuration » à Madagascar

2009 = Engagement / Co-Animation du mouvement Europe Ecologie Région Nazairienne

2009/2011 = Secrétaire d'Amitiés Saint Nazaire Kribi (coopération avec le cameroun)

2010/... = Adhérent de EELV

2010/... = Création de JardiCompost – structure spécialisée dans la réduction des déchets organiques et la mise en place du compostage partagé

2011/... = Citoyen volontaire du Conseil de Développement de la Carene et Suppléant au conseil de quartier

2012/... = Membre Initiateur de CELA

 

 

Pourquoi CELA ?

 

  A 29ans, j'ai déjà eu la chance de pouvoir vivre des expériences très diverses. Mon engagement s'ancre principalement dans le « choc » du 21 avril 2002, m'ayant incité à prendre part au débat public. Il s'ancre aussi dans la découverte, d'un « autre monde », celui de l'Afrique, lors de missions auprès d'associations locales pendant lesquelles j'ai pu vivre le quotidien de ces quartiers « bidonvilles » où la vie palpite « malgré tout » ! Le paradoxe de cette vie de pauvreté matérielle mais de richesse humaine et sociale reste marqué  comme une des 1eres grandes leçons de ma vie.

Ayant décidé après 4 ans de vagabondages, de me réengager dans la métamorphose de mon territoire d'origine : Saint Nazaire, j'ai soutenu plusieurs mouvements politiques et associations restant fidèle à mes convictions, libre et autonome. J'ai vite perçu qu'en discutant individuellement avec différentes personnes nous étions d'accord sur de nombreux points... mais pas sur tout... Mais ces divergences respectueuses sont à la base de la richesse humaine.

Le monde change mais la démocratie, elle, se raidit et s'enferme dans des structures partidaires qui passent 80% de leur temps à gérer des problématiques internes (courants, élections...). Dans les associations, c'est trop souvent la dépendance aux subventions publiques qui gaspille le temps effectif d'action/réflexion. Le poids du système politique clientéliste, cherchant, comme une pieuvre à être partout pour annihiler toute volonté de dépassement empêche aussi trop souvent de transcender « ce qui est » pour cheminer vers « ce qu'il faudrait ».  Associations et partis meurent aussi d'une trop grande spécialisation, chacun se sentant redevable de gérer « son domaine » et/ou « sa cible ». Un monde complexe, ne peut se contenter de réponses simplistes assénées comme des vérités dogmatiques. La vie de la Cité (ce qu'est à la base, la politique) a besoin des « gens ». J'aime ce mot ! Partir de cette expertise du quotidien, voilà une des solutions.

CELA réunira dans un même espace ces contributions populaires afin de les faire se rencontrer, cheminer les unes avec les autres, parfois les unes contre les autres... Mais c'est de cette manière qu'une simple idée devient une grande proposition, portant avec elle le changement. En se confrontant à la critique, en se métissant, les idées comme les Hommes deviennent plus forts. Ce sens critique, ce bénéfice du débat respectueux des valeurs de bases, voilà ce que CELA va permettre ! Humilité d'Ecouter – Intelligence de Coopérer – Courage d'Agir voilà ma devise

 

Centres d'intérêts et axes de travail :

 

– revivifier le centre ville de St Nazaire par la vie étudiante

– se questionner sur l'intégration par le métissage de l'offre culturel (découvrir son histoire et celle d'autrui)

– faire de St Nazaire une ville verte et respirante : végétalisation des toitures, jardinage et agriculture urbaine

– favoriser la vie des villes périphériques et des quartiers pour redonner sens à la proximité : commerces de proximités, services publics …

– travailler sur l'habitat intergénérationnel et d'autres modes d'habitats

– gérer de manière citoyenne et coopérative  la réduction et le traitement des déchets / la production d'énergie et sa distribution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article